Formation - Enseignement supérieur

 

Le Campus de demain est à constuire

Il y a 20 ans, le Pays Basque connaissait un grand retard dans la qualification de sa population active. Le territoire a rattrapé globalement ce retard et l’offre de formation s’est fortement développée, des niveaux CAP aux formations universitaires. Le Pays Basque a l’un des meilleurs taux de réussite au Bac.

L’absence d’université propre a été compensée en partie par le déploiement de l’UPPA sur la côte basque, et grâce aux investissements de l’agglomération du BAB (Campus de la Nive, Montaury…). La CCI a joué un rôle majeur avec le développement de son centre de formation et la création de l’ESTIA.

Mais en l’absence de centralité universitaire, le Pays Basque est en 2018 dans un retard structurel : 2ème agglomération de Nouvelle Aquitaine mais 6ème ou 7ème en terme universitaire. Cette offre insuffisante explique en partie un taux anormalement bas de poursuite des bacheliers dans l’enseignement supérieur.

Avec le bouleversement du monde universitaire, la concentration des  grands pôles universitaires, le Pays Basque doit inventer un positionnement et une stratégie qui lui permette d’être un pôle d’enseignement supérieur et de recherche à la hauteur de sa dynamique démographique et économique. Dans l’espace euro-régional (entre Bilbao et Bordeaux), le Pays Basque peut-il inventer le « campus du XXième siècle », qui tire parti d’alliances nouvelles ?

Le CDPB souhaite engager un chantier prospectif sur le campus de demain

Découvrez

VOIR LES CONTRIBUTIONS Participez