EUSKARA - Langue Basque

  

L'EUSKARA, un patrimoine universel

La langue basque, l’Esukara, est une spécificité majeure du Pays Basque, élément central du capital culturel du territoire. Considérée comme la plus vieille langue d’Europe, l’Euskara est un patrimoine universel partagé avec les 3 millions d’habitants d’Euskadi et Navarre, et autant à travers le monde. Si en Pays Basque Sud (Espagne), la langue fait l’objet depuis le début des années 80 d’un statut officiel et d’une généralisation de sa pratique dans les nouvelles générations, sa situation est plus critique en Pays Basque Nord (côté français). Depuis le début des années 90, grâce au monde associatif et la dynamique de « Pays Basque 2010 », le Pays Basque s’est réapproprié la langue basque pas seulement comme un facteur identitaire mais comme un levier de son développement futur. Avec une politique linguistique qui s’est structurée et renforcé depuis la création de l’OPLB en 2005 (Office public de la langue basque), le Pays basque a rattrapé son retard : une reprise importante de l’apprentissage de la langue basque (40% en primaire), une valorisation nouvelle dans la vie sociale, un arrêt de la chute du nombre de locuteurs malgré le départ des locuteurs anciens et l’arrivée massive de nouvelles populations.

La langue basque est aujourd’hui l’un des moteurs du développement du Pays Basque : de sa notoriété, de sa créativité, et même de sa dynamique économique. Besoins dans l’enseignement, la petite enfance, le secteur médico-social, l’accueil des personnes âgées, les activités transfrontalières, etc. Besoins aujourd’hui non satisfaits.

La politique linguistique nécessite aujourd’hui de franchir un nouveau cap : après le temps du rattrapage, il s’agit de généraliser la place de langue basque dans le développement du territoire et faire du Pays Basque un territoire expérimental de revitalisation linguistique.

En 2018, le CDPB accompagne la CAPB et les acteurs de la langue basque à structurer les nouvelles politiques à mettre en œuvre.

Découvrez

VOIR LES CONTRIBUTIONS Participez